Avoir des cheveux en bonne santé est un signe de bonne santé physique. Quand le corps est en bonne santé, cela se voit sur les cheveux. Mais qu’est-ce qu’un cheveu en bonne santé ? Un cheveu en bonne santé est un cheveu brillant, doux, sans fourches, et à la boucle rebondie si vous avez les cheveux bouclés, frisés ou crépus.  Mais il n’est pas toujours facile savoir comment prendre soin de nos cheveux, dont les textures diffèrent tant d’une femme à l’autre.

En réalité, le cheveu a deux besoins essentiels à respecter : l’hydratation et la nutrition. Une fois ces deux besoins respectés, il est possible d’aller plus loin dans leur entretien, en leur apportant par exemple de la fortification, ou encore de la protection. Mais nous verrons ces aspects-là plus tard. Commençons d’abord par les deux piliers d’un cheveu en bonne santé.

1. L’hydratation

Le besoin numéro 1 des cheveux est l’hydratation. L’hydratation c’est le fait d’apporter et de maintenir l’eau dans la fibre capillaire. Les molécules d’eau permettent aux acides aminés de la kératine d’établir des liaisons hydrogènes (cf. article sur la composition du cheveu). Ces liaisons hydrogènes sont indispensables pour assurer l’élasticité de la fibre et donc éviter sa casse. Quand un cheveu est sec, il est beaucoup plus fragile et sujet à la casse que lorsqu’il est bien hydraté.

Pour éviter la casse, il faut donc veiller à hydrater le cheveux régulièrement de deux façons : par des soins profonds hydratants en pose longue le week-end idéalement et par de petites hydratations régulières au quotidien la semaine.  Il vous suffit d’intégrer l’un des ingrédients suivants dans vos préparations de soins, crèmes ou spray vaporisateur.

Les gels

Il n’y pas de bonne hydratation sans eau. Les gels sont une structure semi-liquide constituées d’un enchevêtrement de macromolécules renfermant de l’eau. Ils assurent donc un apport d’eau mais également d’autres éléments nutritifs et fortifiants contenu dans la plante dont ils sont extraits.

Ci-dessous une lsite de gels naturels intéressants :

  • le gel d’aloe vera
  • le gel de lin (recette ici)
  • le gel de gombo

Les humectants

Même si c’est est une condition nécessaire, l’eau seule ne suffit pas à maintenir l’hydratation du cheveu. L’eau va et vient à travers la fibre capillaire et s’évapore également au fil du temps. Pour maintenir cette eau, on utilise également des humectants qui, par définition, retiennent l’eau dans la fibre. Ils ont une faculté prodigieuse à attirer l’eau de l’atmosphère. Pour vous aider à les repérer facilement, les humectants sont les ingrédients qui, par abus de langage, contiennent du « sucre » ou en tout cas des « glucides », petites molécules qui attirent et retiennent l’eau de par leurs propriétés hygroscopiques, c’est-à-dire que les molécules sont capables d’absorber l’humidité de l’air, de l’intérieur ou de l’extérieur de la tige capillaire.

Les humectants naturels les plus connus sont :

  • le miel
  • le sirop d’agave
  • la mélasse
  • la glycérine végétale

Les émollients

Enfin, pour retenir l’eau dans le cheveu, la 3e technique consiste à sceller l’hydratation en y apportant des émollients. Les émollients naturels, tels que les huiles végétales, vont constituer une gaine autour des molécules d’eau grâce à leur film lipidique.

Ici, il faut utiliser les huiles dites « scellantes », c’est-à-dire celles qui pénètrent peu dans la fibre et vont rester en surface pour gainer le cheveu. Si vous connaissez la méthode L.O.C alors vous savez qu’elles sont indispensables pour finir votre hydratation. Il peut s’agir d’une des huiles suivantes, à appliquer après hydratation :

  • huile de moutarde,
  • huile de brocoli
  • huile de jojoba
  • huile de sésame

2. La nutrition

Le 2e besoin-clé du cheveu est la nutrition. Nourrir la fibre capillaire signifie lui apporter les acides gras nécessaires à sa constitution de base. En effet, les lipides constitutifs du cheveu représentent 30% de sa composition.

Les huiles pénétrantes

Les huiles à utiliser pour nourrir le cheveux sont les huiles dites « pénétrantes ». Comme leur nom l’indique, elles vont pénétrer la fibre capillaire et atteindre le cortex du cheveu. Ces huiles pénétrantes sont plus à utiliser lors de vos bains d’huile en pré-poo (c’est à dire avant le shampoing).

Les huiles pénétrantes sont :

  • l’huile de coco,
  • l’huile d’avocat,
  • l’huile d’olive,
  • l’huile de piqui

Les beurres

Les beurres, plus riches que les huiles et avec une texture plus onctueuse, vont apporter nutrition, gainage, et protection aux cheveux.

Les beurres végétaux les plus connus et nourissants sont :

  • le beurre de karité
  • le beurre de mangue
  • le beurre d’avocat,
  • le beurre de murumuru

Dans les prochains articles à venir, je vous décrirai les soins hydratants, nourrissants ET fortifiants que vous pouvez réaliser avec tous ces ingrédients.

Y en a-t-il que vous utilisez déjà ? dans quels types de soins  ?

Dites-moi tout !

A bientôt.

Lélia

Join the discussion 2 Comments

  • Marion dit :

    Salut Lélia,
    Ton article est super! 🙂
    Je viens de me rendre compte du coup que je nourris pas mal mes cheveux, mais je ne les hydrates pas assez.
    J’utilise l’huile de coco, l’huile de ricin et l’huile d’amande douce en masque que je laisse toute une nuit généralement une fois par semaine. J’utilise également depuis 3 mois un masque à l’avocat, tout prêt, que j’utilise 1 fois toutes les 2 semaines.
    Ca fait 4 mois que j’ai cette routine et je trouve mes cheveux beaucoup plus doux, brillants et surtout j’en perds beaucoup moins! Il y a également de l’huile d’olive et de karité dans mon shampoing.
    Du coup je vais me pencher davantage sur l’hydratation, j’ai hâte de lire les soins que tu vas nous concocter 😀 !

    • Lelia dit :

      Coucou Marion,

      Merci ! Contente que tu aimes ! 🙂

      Pour ta routine c’est déjà un bon début. Moi aussi j’ai d’abord commencé par la nutrition quand j’ai commencé à faire des soins. Et ensuite j’ai rajouté l’hydratation au fur et à mesure dans ma routine mensuelle. J’ai un petit planning que je suis en général assez bien (sauf si week-end en voyage ou déplacement, système D = simple après-shampoing démélage). En tout cas c’est clair ça diminue la casse à vue d’oeil et ça les rend brillant et doux.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :