Bonjour bonjour !  Aujourd’hui je vous retrouve avec un article plus tourné « pratico-pratique » comme j’aime si bien le dire. A trois jours de la fin de l’année 2017, vous l’aurez compris : je prépare mon année 2018 ! Mais cette année, j’ai débuté quelque chose de nouveau pour moi : mon premier « Bullet journal ».

Un Bullet Journal : c’est quoi au juste ?

Le Bullet Journal (ou BuJo en abrégé) a été créé par Ryder Carroll, un designer new-yorkais. Un bullet journal est un carnet dans lequel on rassemble plusieurs outils de planification et organisation, tels que :

  • l’agenda : pour planifier à l’année, ou au mois voire par semaine
  • les listes : par exemple les liste de courses, les listes de choses à faire, etc.
  • les collections : il peut s’agir par exemple d’une collection de livres lus, de films, ou encore des souvenirs du mois
  • les objectifs : on y rassemble aussi les objectifs que l’on se fixe pour retourner les lire régulièrement
  • les suivis : on peut aussi rajouter les outils de suivi d’habitudes, d’objectifs, ou de plein d’autres choses comme l’humeur, le sommeil, etc. On les appelle aussi « tracker » en anglais.

En bref, c’est un condensé de tout ce qui nous passe par la tête au quotidien, de choses qu’on aimerait faire, qu’on doit faire, mais nos aspirations et objectifs de vie.

Qu’y a-t-il dans un bullet journal ?

D’une manière générale, un bullet journal se présente en plusieurs parties, que je décris ci-dessous.

La page de code

Pour commencer, c’est à cette page que l’on précise le « code » que l’on va emprunter pour le reste du journal. Il est souvent appelé « Key » dans la version anglophone.

L’idée est d’attribuer un symbole à une chose, comme par exemple :

  • Les tâches

Les tâches sont représentées par des carrés (ou « cases à cocher »). Une tâche, c’est ce que j’ai à faire. Une tâche décrit une action unique et précise. Lorsqu’une tâche est accomplie, il faut cocher le carré par exemple. Dans mon cas j’ai choisi plutôt une encoche verte en forme de V. Si la tâche est annulée, je mets une croix rouge, et si elle est décalée, une flèche bleue vers la droite.

  • Les notes ou élément de liste

Une note est simplement une remarque, la trace d’une idée, une référence à conserver. Un élément de liste est un élément qui est rattaché à un ensemble que l’on vient détailler. En général, une note est représentée par un gros point. Personnellement j’ai fait le choix de rassembler ces deux éléments sous un même symbole : le tiret.

  • Les événements

Ils sont en général représenté par un cercle. Je ne l’ai pas précisé ici dans ma page de code car cela me paraissait évident. J’utilise le cercle plein, avec une couleur spécifique, pour indiquer les événements dans mon calendrier par exemple.

  • Les qualificatifs

Il s’agit d’informations permettant de qualifier un événement ou une tâche à réaliser. Par exemple, si c’est urgent (étoile dans mon cas) ou important (point d’exclamation).

Bien sur, ce code doit vous êtes facile à retenir, et doit vous correspondre.  A vous de choisir le code en fonction de votre utilisation du bullet journal. Certaines personnes rajoutent par exemple un code couleur en fonction de la catégorie (famille, travail, etc.)

Les calendriers ou agendas

Je dis bien « les » calendriers car il y a deux manières de représenter le calendrier de l’année :

  • soit sous forme de calendrier classique, qui permet de voir les jours du mois rapidement (photo de gauche)
  • soit sous forme de calendex, en tableau de 12 colonnes, dans lequel on peut renseigner les événements avec les codes choisis (photo de droite)

   

J’ai réalisé les deux calendriers pour débuter, ne sachant pas encore lequel correspond le mieux à mes besoins mon rythme de vie. Vous pouvez tout à fait en utiliser un seul. Personnellement, je trouve le Calendex un peu plus utile, dans le sens où l’on peut renseigner plus d’informations dedans ; le calendrier classique servant surtout de vision globale. A vous de choisir !

Les listes & collections

Ensuite, il y a les collections. Ce sont des pages, sans lien temporel spécifique, sur lesquelles vous pouvez renseigner des éléments que vous aimez. Dans mon cas, j’ai réalisé « Ma bibliothèque 2018 ». J’y renseignerai les livres que j’ai lu au cours de l’année. A côté j’ai commencé à lister les livres que je souhaite lire justement au cours de cette année. Je viendrai cocher la case une fois le livre lu et le renseigner dans la bibliothèque.

Les suivis ou « trackers »

Pour finir, les pages de suivis sont selon moi les pages les plus importantes du bullet journal.

Je prend un exemple simple de suivi : le suivi du sommeil. Si comme moi vous estimez que votre sommeil est très important pour vous aider à atteindre vos objectifs, c’est un tracker indispensable à rajouter dans votre bullet journal.

Ici c’est un tracker de « durée de sommeil ». J’indiquerai donc si j’ai suffisamment dormi au cours de l’année. C’est donc un suivi « qualitatif » dans le sens ou la couleur me renseigne rapidement sur l’état de mon sommeil.

J’envisage de rajouter un tracker plus précis, cette fois-ci mensuel et « quantitatif ». J’y indiquerai le nombre d’heure de sommeil précis par jour, sous forme d’histogramme en batons, avec l’heure de début de sommeil et l’heure de réveil.

 

Cela me permettra ainsi de voir deux choses à la fin du mois :

– les améliorations à effectuer si je ne suis pas suffisamment dans le « vert » (qualitatif)

– les améliorations à effectuer si je n’atteins pas mon objectif d’heure de coucher et lever (quantitatif)

Ainsi , je saurai quelles mesures prendre le mois qui suit, pour me rapprocher de mes objectifs.

Bien sur, il existe des trackers dans plein d’autres catégorie, comme les trackers de poids si vous souhaitez perdre du poids, des trackers d’habitudes à réaliser mensuellement, suivi des finances, etc.  Je vous partagerai tout cela dans un prochain article plus détaillé.

Pourquoi tenir un bullet journal ?

Alors me direz-vous surement, « il y a des tas d’applications pour faire tout ça ! ». C’est vrai… Il y a les agendas électroniques, les applications de To-Do list (comme Wunderlist), ou encore les applications de suivi du sommeil ou du cycle menstruel pour les femmes (comme Flo), ou de finances (comme Bankin’).

Un bullet journal n’est pas une simple « To-Do List » ou un agenda classique. C’est un carnet qui vous permet de vous améliorer au quotidien, de vous fixer des objectifs, les noter pour leur donner de la valeur, et surtout … de suivre votre évolution ! De suivre vos habitudes et vos actions au cours de l’année pour savoir si vous avez atteint vos objectifs à la fin de l’année. On ne veut plus de quelques résolutions, vagues et balancées au vent au début de l’année ! Ce carnet sert à ça : vous accompagner tous les jours dans l’atteinte de vos objectifs.

Il est vrai que ce type d’outil est plutôt conseillé aux personnes qui aiment écrire et ressentent le besoin de noter leurs idées sur du papier. Mais en réalité, il pourrait très bien être un complément à toutes ces applications. Comme je vous l’avais expliqué dans plusieurs articles, le fait d’écrire ses objectifs sur du papier, augmentent leur imprégnation dans votre subconscient. C’est là toute la force de cet outil, outre l’organisation et la planification. Il agit comme renforcement du mental et de la foi.

 

J’ai vraiment hâte de commencer à le remplir! Et vous, tenez-vous un bullet journal ? Si oui, je serai ravie de savoir quelles pages vous y avez incluse ! Et si non, dites-moi si cet article vous a donné envie de commencer.

A très bientôt !

Lélia

 

 

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :